Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

dimanche

Je suis d'humeur à prêter forme aux nuages

Depuis le Pont de la Concorde, on distingue le Louvre,
Notre-Dame, la Coupole de l'Institut de France, le Musée d'Orsay

Le Pont Alexandre III, le Grand Palais

Nuages
C'est l'été avant l'heure. Touristes et Parisiens investissent terrasses de cafés, parcs et berges de la Seine. On sort la petite robe, le bermuda, le chapeau, les espadrilles. On consomme du rosé à bord de péniches, on étend sa petite nappe vichy, on entrechoque des flûtes en plastique, on oublie cinq minutes le désastre du monde. Balançant les pieds au-dessus de l'eau, j'attends Jonathan et Joan. Je suis d'humeur à prêter forme aux nuages.

J'observe un canard,
Catalina y voit un cœur,
LaurentAix une botte de 7 lieux,
Jeff distingue un navire pirate,
Fanny un drakkar, 
Jordan imagine une poule,
Val perçoit un Casper allongé, 
MissUnderstood un gentil dragon,
Céline W aperçoit un canard-dragon,
M-Christine me propose de changer de lunettes,
Alain V me soupçonne d'avoir abusé du pétard,
Fred, pour sa part, voit un nuage.


16 commentaires:

  1. <3
    Après faudra mettre un psy sur le coup pour nous interpréter nos interprétations 😊
    Du coup, grâce à toi je rejoues a chercher des formes en levant la tête! De la poésie qui fait du bien.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est de la poésie abordable à qui sait lever les yeux. Quant à l'interprétation du psy, elle est elle aussi sujette à interprétation !!! Bises itou.

      Supprimer
  2. Il est beau le ciel sur la ville ce matin, des petits trucs blancs, comme des filaments de meringues ou des bonbons de guimauve, un vrai régal
    bisous ma poule ( en sucre ) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu avais donc ton petit-déjeuner gratis dans le ciel :)
      Bisous ma belle :)

      Supprimer
  3. En Normandie, le ciel est plus nuageux. On y distingue moins de formes, que dans votre ciel parisien.
    Bon dimanche à vous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce dimanche fut également trop nuageux pour y distinguer faune flore ou monstres mythologiques. Excellente semaine à vous, sans trop de nuages.

      Supprimer
  4. Christine - Le théâtre côté coeur12 juin 2017 à 02:54

    J'adore chercher des formes dans les nuages, que ce soit en voiture ou allongée dans l'herbe. J'adore voir les nuages évoluer et passer d'un oiseau à un chien, d'un bateau à un éléphant. Celui de la photo, je suis d'accord avec Fanny, c'est un drakkar.
    Merci à toi pour cette bulle de poésie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Regarder la route plus souvent que les nuages qui l'ornent de leurs ombres ^^
      Douce semaine à toi :-)

      Supprimer
  5. Joli passe temps rêveur...
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci MHF :-) très belle journée à toi itou.

      Supprimer
  6. Merci Laurent, tes messages tombent souvent à pic et ce joli nuage rempli d'amour me rempli le cœur après une dure journée de labeur. Tu nous rappelles aussi qu'ouvrir vraiment les yeux nous rempli de bonheur.

    Bisous,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah vaste sujet :) tout dépend aussi de ce que nous avons sous les yeux, misère humaine et/ou joies minuscules et néanmoins nécessaires. Bisous itou.

      Supprimer
  7. Oh quelle belle activité. Grâce à toi, je vais la mettre en pratique dès demain :)
    Je voyais un bateau,
    Excellente semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite un beau et long voyage sur les nuages, demain.

      Supprimer
  8. Quelques soient les "moutonnages" du ciel, leur interprétation nous permet contemplation, rêverie. Notre imagination nous embarque au delà du réel dans des tableaux éphémères que seul le ciel est capable de nous offrir. Merci de ce partage. Bon weekend.

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?